[Playlist] Novembre 2020, Saison 5

Dialna - novembre 2020

Allez, pour la playlist de Novembre 2020, on vous fait voyager en Palestine, Tunisie, États-Unis, France et Algérie. Prenez un ticket pour un dépaysement garanti, avec notre playlist Dialna. Vous allez survoler des rythmes dansants, des cris de funk, des ballades sucrées, des histoires déchirantes, et atterrir sur des voix graves. Dialna aime la musique et aime partager sa playlist avec vous chère lectrices, chers lecteurs, n’hésitez pas à vous abonner sur notre chaine Spotify, et à partager nos sélections.

C’est parti pour la playlist Novembre 2020 !

DAM : Emta Njawzak Yamm

Beaucoup d’humour sur une pression permanente que vivent les célibataires du monde arabe « Le mariage », c’est drole, beau et entrainant. Ce groupe palestinien se moque des traditions lourdes qui  polluent un peu le quotidien des personnes ne voulant pas entrer dans la norme. Ces artistes sont beaux, iels ont du talent et ce morceau est vraiment entêtant ! A suivre et soutenir.

Emel : Holm

Holm signifie rêve en arabe, et c’est le titre de la tunisienne Emel, qu’Amina Kalache a choisi pour illustrer son Jamais sans mon livre. Pour elle, « le rêve est un espace où finalement l’amour, l’espoir, les souhaits se réalisent en effaçant les peines de la vie. Chez moi les rêves se réalisent même si parfois c’est beaucoup de sueur et de travail mais on finit toujours par y arriver. Un peu comme les autrices dont j’ai parlé, ces femmes qui réalisent leurs rêves, qui créent leurs rêves, qui nourrissent leurs rêves à travers les mots. Et c’est pareil pour les livres que j’ai recommandés. C’est une invitation au songe tout en restant ancré dans une réalité ». Nos invitée.s ont l’âme poète, et on aime ça !

Betty Davis : Git In There

Quand vous écoutez la voix de Betty Davis, vous sentez la vérité vibrer en vous. Betty crie son amour, sa haine et sa vie, pas le temps pour les sérénades mielleuses. Cette femme qui n’a jamais voulu se formater à la norme, a toujours refusé de lisser ses cheveux ou ses textes. Découvrir l’univers et la voix de cette chanteuse fut une expérience musicale chamanique, tellement on est transporté par la puissance de sa voix et de sa présence scénique. Betty Davis est entrée officiellement dans notre panthéon Dialna et nous avions besoin de sa force pour finir cette année 2020.

Nawel Ben Kraïem : Inia

En cette période trouble, on a plus que besoin de la poésie de Nawel Ben Kraïem. Après avoir fait le tour de quasiment tout son dernier album, Délivrance, dans notre article, nous vous proposons le dernier clip issu de l’album, le magnifique Inia.

Médine : Enfant du destin – Sara

Le lyricist normand, Médine a toujours donné la parole à ces enfants du destin dans ses albums, pour mettre en avant des situations d’injustice et de guerre dans le monde. Sur son dernier album, Grand Médine, il a tenu a parlé du sort des Ouïghours, avec ce titre, Enfant du destin – Sara. Magistral.

Eric Roberson : Picture Perfect feat Phonte

Eric Roberson, aussi connu sous le pseudo Erro, a d’abord commencé sa carrière par l’écriture de titres pour les autres, comme Jill Scott, Musiq Soulchild, et le grand DJ Jazzy Jeff. Il apparait d’ailleurs sur son album The Magnificent, avec le titre Rock with U, en 2002. Le titre Picture Perfect feat. Phonte est issu de son album Mister Nice Guy, sorti en 2011, dans lequel il clame son amour pour sa compagne à la comparant à une image parfaite. C’est exactement ce qu’on ressent avec le travail de notre invitée, la photographe Maya Ines Touam, dans notre conversation #4.

Gnawa Diffusion : Algeria

Forcément pour cette conversation autour de la photo, nous voulions également rendre hommage à L’Algérie, car pour produire cette magnifique série photo « Relever l’étoffe », Maya Ines Touam a sillonné ce grand pays . Elle a immortalisé les plus beaux visages de femmes qui ont croisé son chemin de photographe. Du nord au sud, Maya a collecté des histoires et des vécus pour rendre hommage à ses origines et réécrire son histoire avec ses images. Algeria ce morceau va comme un gant à Maya Ines Touam.

Gwen McCrae : All this love I’m giving

Qu’il est difficile de ne choisir qu’un seul titre d’une artiste comme la grande Gwen McCrae. Notre choix s’est finalement porté sur le tube All this love I’m giving, qui avait été samplé par le groupe français Cassius, et aussi parce qu’en effet, elle nous a donné tellement d’amour dans ses chansons, qu’on a envie de lui rendre à notre manière.

Bonus

À la suite de notre article sur son album, Délivrance, nous avons eu envie de faire parler Nawel Ben Kraïem sur les chansons de sa vie. Résultat, cette petite vidéo touchante, et une petite playlist bonus en plus !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par dialna.fr (@_dialna_fr)

Les morceaux qu’elle écoute en boucle :

Nina Simone : Ain’t got no lifeDolly Parton : JoleneJanis Joplin : Me and Bobby McGee

Le morceau qui la fait danser :

Fatma Bousseha : Ya 3ammi chifour

Le morceau qui la fait pleurer :

Antony and the Johnsons : Hope there’s someone

Le morceau qu’elle ne peut s’empêcher de chanter :

Yallah Nzourou (version orchestre Asri)


`

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.