[Playlist] Saison 4, Novembre 2019

Dialna - Playlist Novembre

C’est l’heure de la playlist de novembre. Certains adorent l’automne, on doit vous avouer qu’on ne comprend toujours pas… On ne vous juge pas, mais on on ne comprend pas. Pour mieux faire passer ce mois de pluie et de froid glacial, on a concocté une playlist surprenante, mais qui vous réchauffera. C’est partie pour la playlist de Novembre !

Vladimir Vyssotski : Chasse au loup

On ne dirait pas comme ça, mais le titre est en russe. C’est certainement pour nous rappeler le roman qu’il avait choisi pour son épisode de Jamais sans mon livre , que Nabil a sélectionné ce titre. Mais le morceau a aussi une signification très spéciale pour lui : « C’est un titre avec un texte très puissant qui raconte la chasse aux loups. Les images m’ont vraiment percuté l’esprit et j’aime le réécouter pour me donner de la force et de la vigueur dans les instants où je flanche un peu. C’est le caractère primaire de l’homme en situation de danger. C’est très épique, j’adore. » Premier titre en russe pour nos playlists, bravo Nabil !

Lous and the Yakuza : Dilemme

La jeune chanteuse belge d’origine congolaise est la sensation musicale du moment. On tenait vraiment à l’avoir en son du lundi, car on a été touchée par sa voix et son parcours. Il y a quelque chose de fort dans ce morceau, de corsé et de fragile aussi…Tous les ingrédients pour commencer une semaine en warrior…

Raveena Aurora : Petal

Nous sommes bien conscientes chez Dialna que l’Inde est un pays gigantesque avec une culture aussi riche que belle. Pour accompagner cet article SUR Nasreen Mohamedi, nous avons forcément choisi une femme, la belle Raveena Aurora ! Elle est indo-américaine, avec une voix douce et suave. Son répertoire va marquer son époque, comme Nasreen Mohamedi avec son art. 

Ismaël Métis : 3eme tour

« Qui peut prétendre faire du rap sans prendre position ? «  Plusieurs rappeurs ont utilisé cette phrase, un peu comme un mantra. Elle correspond tout à fait au travail d’Ismaël Métis. Le Hip-hop coule dans les veines de ce jeune lillois, pour notre plus grand plaisir. Ça faisait un bon moment qu’on avait envie de lui consacrer un son du lundi, son passage à Paris, fin octobre a été une bonne raison de le faire. Et c’est donc 3ème tour qu’on a choisi !

Kendrick Lamar : Fear

C’est le morceau choisi par Btihal Remli, celui qui la définit le mieux. La peur, c’est aussi ce qu’inspire le thème de ses travaux, la sorcellerie et les djinn, les mauvais esprits, au Maroc. Dans le morceau, Kendrick parle aussi d’un mal-être profond, d’une blessure et de ses souffrances. Il revient sur ses plus grandes angoisses à l’âge de sept, dix-sept et vingt sept ans, sa mère et son autorité, voir ses amis rejoindre des gangs et en mourir, et puis, perdre la vie qu’il mène aujourd’hui, remplie de succès et d’argent.

Nina Simone : I put a spell on you

On ne pouvait pas passer à côté de ce classique quand on parle de sorcellerie. La version de Nina Simone est une des plus envoutantes, et on ne résiste pas à son charme.

Siêm Folknomade : Diamond

Quand on a découvert la musique de Siêm Folknomade, nous avons été instantanément transportées dans un monde de poésie, et de voyages. Impossible de ne pas vous la proposer en son du lundi. Un an après la sortie de son EP #BlackSheepColorist, on se dit qu’il n’est pas trop tard pour s’évader dans son univers musical.

Ahmed Soultan : Ya Salam / Afrobian

Le premier succès d’Ahmed Soultan est associé au groupe Afrodiziac. Le chanteur marocain les a invités sur Ya Salam, après les avoir managés pendant de longues années. Quand ce morceau est arrivé, le doux mélange entre derboukas marocaines et productions modernes a conquis son public. La voix du jeune surfeur a confirmé l’intêret. La présence d’Afrodiziac a convaincu à 100%. Le public parisien a eu la chance de découvrir en novembre 2018, pour la première fois, la version live de ce morceau, avec en plus la présence de LS. On y était et on a kiffé.

Avant d’être un titre de son troisième album (Music has no boundaries), Afrobian était pour Ahmed Soultan, un art de vivre, un style musical à part entière, une vision de son identité complexe. Sur ce morceau éponyme, on ne pouvait pas ne pas avoir le meilleur line-up ! Femi Kuti, Fred Wesley, Pee Wee Ellis et Mehdi Nassouli accompagnent Ahmed Soultan sur Afrobian. Après différents rendez-vous aux quatre coins du monde, des reports d’enregistrements, et quatre ans de démarches, le marocain a réussi à réunir une dream team pour un titre fantastique à l’image de son travail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.