[Musique] Wallen : L’olivier

Dialna - Wallen

Des centaines de son du lundi ont été publiés depuis la création de notre webzine Dialna. Pourtant, nous n’avions pas encore mis à l’honneur cette incroyable artiste, qui a tout chamboulé sur son passage, la grande Wallen.

Pourtant cette artiste nous est si chère, et nous avons très souvent pensé la solliciter pour obtenir une interview de la grande soeur du R’n’B français, sans vraiment nous lancer. Nous ne perdons pas espoir bien au contraire, mais en attendant de rencontrer la plus belle et la plus douce des chanteuses, nous vous dédions le classique L’olivier. Cette chanson fait pleurer toutes les personnes aux racines méditerranéennes, du Portugal à la Palestine. Celle pour qui notre coeur vibre à chaque fois qu’on l’entend et qu’on la voit, Wallen, tu as marqué ta place dans nos coeurs à jamais.

Qui est Wallen ?

Nawell Azzouz est née le  à Saint-Denis, de parents marocains originaires de Berkane. Elle passe sa jeunesse à Bobigny. Sa sœur ainée l’inscrit à l’âge de huit ans au conservatoire où elle apprend à jouer du violon. « Ma professeure de violon est une personne très importante dans ma vie. Je ne l’ai jamais quittée depuis mes 8 ans, jusqu’à sa mort en 2008″, avait-elle expliqué dans une interview. Wallen a une approche de la musique très spirituelle. Pour elle tout est prière. Elle va par la suite se construire une culture musicale impressionnante. Tous les styles vont passer dans ses oreilles : funk, rap, musique arabe, classique, flamenco. Mais deux artistes vont avoir une influence majeure sur la carrière de Wallen, c’est Aaliyah et Lauryn Hill.

Dialna - Wallen
Wallen
(DR)

Le producteur Sulee B Wax croise son chemin. Il la fera travailler comme choriste, puis collaborer avec de nombreux artistes, comme bien sûr le groupe NAP (de son mari Abd al Malik) ou feu Tonton David. Elle se fait d’abord connaitre du public rap par ses featurings et ses participations à de nombreuses compilations. Son premier album À force de vivre sort en 2001, et c’est avec le premier single, Celle qui dit non, avec le rappeur Shruki’n que Wallen explose. En 2004, elle sort son deuxième album, toujours produit par Sulee B Wax, Avoir la vie devant soi. La piste 13, c’est la chanson L’olivier. Succès assuré pour Wallen, elle atteint la 12e place au classement des ventes en France, remplit le Bataclan et est nommée aux Victoires de la musique.

Cette chanson résonne en chacun de nous. À l’origine, ce morceau parle de l’occupation israélienne en Palestine, du point de vue du peuple, et de la cohabitation des religions. D’autres personnes vont y voir le processus du deuil avec un parent, d’autres encore la voient comme le renouveau de la vie quand un enfant vient au monde. Cette chanson raconte une histoire différente en fonction de la personne qui l’écoute et c’est peut être ça le secret d’un classique…

Alors on vous pose la question qui foulera le sol de notre maison, qui nous aimera au rythme des saisons Hein ? On vous le demande qui ? Que l’amour soit avec vous cher.es fidèles lectrices/teurs de Dialna.

 

[Refrain x2 :]
Qui replantera l’olivier ?
Où sont passés les gens que j’ai aimés ?
Qui foulera le chemin de la maison ?
Qui m’aimera au rythme des saisons ?

[Couplet 1 :]
Un jour, une femme en pleurant m’a parlé d’un olivier
Ni là, ni là bas, si je sais d’où je viens, je n’sais où je vais
Elle me dit qu’elle revoit son père pour Shabbat
Il n’y a pas plus bon pain
Que celui qu’il rompt de sa main

Shalom Alekheim

[Refrain x2 :]
Qui replantera l’olivier ?
Où sont passés les gens que j’ai aimés ?
Qui foulera le chemin de la maison ?
Qui m’aimera au rythme des saisons ?

[Couplet 2 :]

Un jour mon père parlait à ma mère d’un bel olivier
Ni là, ni là-bas, si je sais d´où tu viens je ne sais où je vais
Il me dit que sa mère
L’habillait de blanc le vendredi
L’appel à la prière
Résonnait dans toute la ville

Salam 3leikoum

[Refrain x2 :]
Qui replantera l’olivier ?
Où sont passés les gens que j’ai aimés ?
Qui foulera le chemin de la maison ?
Qui m’aimera au rythme des saisons ?

[Couplet 3 :]
Je fonderai ma famille
Bâtirai ma vie, sur ce qu’elle m’aura appris

J’ai ma maison, au rythme des saisons
Papa j’écris des chansons
Tous mes souvenirs m’aident à devenir
Tout ce que tu n’as pas eu le tem
ps d´être

Et toi et Mama resterez pour moi mon bel olivier !

One Reply to “[Musique] Wallen : L’olivier”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.