[Musique] Tonton David : Peuples du monde

Dialna - Tonton David

C’est une grande tristesse qui nous a envahit en apprenant mardi 16 février dernier, la mort de Tonton David.

Véritable précurseur, David Grammont, est l’un de ceux qui a popularisé le reggae et le ragga en France. Dans les années 80, il découvre d’ailleurs la culture reggae à Londres. Il commence à écrire et composer avec des amis. Il monte rapidement un Sound System, High Fight International, avec son ami Daddy Nuttea. Il l’affirmait lui-même, le reggae a aidé le jeune homme à s’éloigner de la drogue, et de la délinquance, par son message positif, mais aussi et surtout contestataire.

En 1990, c’est la claque générale avec la compilation Rapattitude. Tonton David y apparaît, en solo, avec son premier titre, Peuples du monde, que nous avons choisi pour notre son du lundi. Le clip, tourné à la Défense, est réalisé par Mathieu Kassovitz. Le succès est immédiat. Le grand public français s’approprie ce genre musical qu’il connaissait peu. Dans le refrain, il s’inspire des mots de Marcus Garvey pour parler de l’oppression que subissent les Afro-descendants.

L’année suivante son premier album mythique sort. Le blues des racailles a révolutionné le paysage musical français et les banlieues de France. Tonton David y ouvre les portes pour toute une génération d’artistes engagés. Pour Tonton David, la musique en général doit porter la voix de la contestation.

Son deuxième album, Allez leur dire sera porté par le succès du titre Sûr et certain, dont les paroles restent encore aujourd’hui d’actualité…

Tonton David enchaîne les albums et les succès. Il participe à une tournée des Enfoirés, et à la bande originale du film Un indien dans la ville, avec le titre Chacun sa route. De son propre aveu, l’album était « une B.O. bidon ». « Ce fut une très mauvaise expérience. Ma revanche, c’est que ce soit le seul morceau que j’ai écrit sur ce disque qui fasse un carton », avait-il déclaré quelques années plus tard.

Dialna - Tonton David
Tonton David
(DR)

De 1991 à 2005, Tonton David sort six albums. Le chanteur quitte Paris pour s’installer avec femme et enfants en Moselle, loin de toute l’agitation de la capitale. Il n’a cependant pas arrêté la musique pour autant, parlant fréquemment d’un retour dans le milieu. Il revenait d’ailleurs de Paris, où il enregistrait un nouvel album, quand il a malheureusement fait son AVC, avant de décéder à l’âge de 53 ans.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.