[Musique] DMX : Ruff Ryders Anthem

Dialna - DMX

La culture hip hop et le rap en particulier viennent de perdre l’un de ses plus prestigieux représentants, ce vendredi 8 avril 2021. Earl « DMX » Simmons s’est éteint à l’âge de 50 ans, des suites d’un infarctus, et d’une overdose.

DMX, c’est l’obscur mais aussi le lumineux tant sa vie privée ponctuée de moments difficiles est en contraste avec sa personnalité profondément humaine, tournée vers le partage et la foi.

Earl Simmons naît en 1970 à New York, dans le quartier de Yonkers, un des plus pauvres de la ville. Déjà, tout petit, il connaît une vie ponctuée de difficultés. Son père abandonne son foyer, sa mère le maltraite, les hommes qu’elle fréquente le frappent. Il souffre également d’asthme sévère qui lui procurera plus tard sa voix rauque si marquante qui sera sa signature vocale. Seule sa grand-mère lui donne affection et tendresse. Il lui consacrera d’ailleurs un titre très touchant à sa mort, I miss you. Le petit Earl se tourne assez logiquement vers la rue et la délinquance, comme une fuite en avant.

Il commence à s’intéresser au hip hop, et particulièrement au rap pendant son adolescence. C’est aussi à cette période qu’il goûte pour la première fois, et malgré lui, au crack. Il a raconté récemment comment celui qu’il considérait comme son mentor quand il avait 14 ans, lui avait fait fumé un joint, dans lequel il avait mis du crack. L’effet est immédiat pour l’adolescent. « Le monstre est né », a déclaré DMX, entre deux sanglots dans une interview. Ses problèmes d’addictions au crack, puis à la cocaïne n’ont cessé de rythmer sa vie, le ramenant sans cesse vers la darkness. 

Le rap, ainsi que la religion ont tous deux aidé le jeune homme à tenir debout, tout au long de sa vie. D’ailleurs rap et religion ne forment qu’un dans le parcours de DMX. Au début des années 90, il collabore avec de grands noms du rap sur quelques titres, notamment L.L. Cool J. 2. 1998 est l’année de la révélation de DMX, il sort coup sur coup deux albums It’s Dark And Hell Is Hot et Flesh of my Flesh, Blood of my Blood, qui deviennent tout de suite des classiques et se placent, chacun, numéro 1 des ventes. D’ailleurs ces trois albums suivants, dont le grandiose And Then There Was X qui sort en 1999, connaissent le même succès et finissent numéro 1. Un exploit du Dark Man X.

Dialna - DMX
DMX
(DR)

Le grand public découvre DMX en 1998 avec son premier album devenu instantanément un classique, It’s Dark And Hell Is Hot. À une époque où un certain rap s’enrichissait,, produisant des sons plus tournés vers la réussite financière, DMX propose un retour à la rue, aux combats de chiens, et aux crews de motards ; une vraie révolution du game. On a souvent considéré que DMX avait récupéré le flambeau abandonné par Tupac et Notorious Big, bien avant leurs décès, avec leur succès commercial. Son Ruff Ryders Anthem, du nom de son crew, dans lequel on retrouvait entre autres Eve, The L.O.X, Swizz Beatz, a donné envie à des millions de gens partout dans le monde de faire des roues arrières en moto. C’est l’un des premiers gros tubes de DMX, loin d’être le dernier, mais aussi le plus mythique. Dès les premières notes, on bouge la tête, on reprend les paroles. Normal pour nous d’en faire notre son du lundi.

Assez ironiquement, DMX ne voulait pas faire ce morceau au début. « Je l’ai écrite en 15 minutes. Je ne voulais pas vraiment faire ce titre. La prod’ était simpliste et répétitive. D’autres morceaux avaient plus de substance », expliquait-il lors d’une interview. C’est le producteur Swizz Beatz qui l’a convaincu de le faire. « Aujourd’hui, je suis content de l’avoir fait ! », avait-il conclu.

DMX, c’était la puissance, le côté sombre, le rappeur qui disait préférer ses chiens aux humains, mais aussi la rédemption par la prière, comme il le faisait même sur scène, et une vraie proximité avec son public. L’ombre et la lumière en un seul être. C’est ce qui le rendait si touchant. « J’aime les chiens plus que les gens. Un chien ne sait pas mentir, ou faire semblant. Leur amour est inconditionnel », disait-il récemment en interview.

Le rappeur sauve littéralement le label mythique Def Jam de la faillite avec ses succès continus. Mais son addiction au crack est toujours présente dans la vie de DMX, tout comme ses ennuis avec la justice qui l’envoient à plusieurs reprises en prison.

ll s’essaye également au cinéma, avec notamment un petit rôle dans Romeo must die, avec Jet Li et surtout Aaliyah. Une amitié rapide et très forte unissent les deux artistes. Ils enregistrent d’ailleurs un morceau ensemble, présent sur la bande originale du film, Back in one piece, un titre qui blesse d’autant plus aujourd’hui, DMX et Aaliyah étant décédés à 20 ans d’écart. On se souvient de l’émouvant discours que DMX a fait en intro du morceau hommage à Aaliyah après son accident mortel, I miss you, et il est quasiment impossible de revoir ce clip aujourd’hui sans verser une larme.

Dialna - DMX
DMX et Aaliyah
(DR)

DMX a continué de rapper entre deux séjours en cure de désintoxication, ou en prison. Malheureusement, alors qu’il disait être bientôt de retour, avec un nouvel album signé chez Def Jam aux côtés de Swizz Beatz, il fait une overdose, le 2 avril, provoquant un infarctus. Son cerveau privé d’oxygène trop longtemps, DMX est annoncé être dans un état végétatif, laissant peu d’espoir de le voir s’en sortir. Son décès est prononcé, le 9 avril, nous laissant dans une peine inconsolable. Que la terre lui soit légère.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.