[Livre] Norma Marcos : Le désespoir voilé

« On est la moitié de l’humanité. Quand à l’autre moitié…on l’a mise au monde »

Si vous êtes un.e lecteur/trice assidu.e de Dialna, le nom de cette auteure vous dit forcément quelque chose. Norma Marcos a été la première personnalité dont on a publié l’interview, que voici, dans le cadre de la semaine « Palestine » en octobre dernier.

dialna - le desespoir voilé
© Nadialna

Elle avait réalisé un documentaire, « L’espoir voilé » en 1994 qui faisait le portrait de 4 femmes palestiniennes, dans leur quotidien qui allaient à l’encontre de l’image traditionnelle. Quasiment dix ans plus tard, Norma publie ce livre, « le désespoir voilé », comme la face inverse de la même pièce. Ici, elle nous fait le portrait de plusieurs figures importantes de la Résistance et du féminisme Palestiniens, chaque femme représentant une période bien particulière de l’Histoire Palestinienne. Comme le titre l’indique, le ton est beaucoup plus pessimiste. L’heure est au bilan, et les choses n’ont franchement pas évolué dans le bon sens pour la cause des femmes en Palestine.

dialna - le désespoir voilé
©Nadialna

Le livre reprend les débuts des premières organisations caritatives issues du milieu bourgeois chrétien, au début du 20ème siècle, bien avant la création de l’Etat d’Israël, jusqu’à la situation quasi actuelle, après l’échec de la signature des accords d’Oslo. Au fil des différents portraits de ces femmes, elle retrace aussi l’Histoire de la Palestine, et de l’organisation d’un mouvement politique entre colonisation et début de nationalisme. Le mouvement de résistance face à l’occupation Anglaise tout d’bord, mais surtout Israélienne, a été le terreau nécessaire pour un début d’émancipation des femmes au profit de la lutte idéologique, voire armée face à l’ennemi. En acceptant que les femmes participent à l’effort de défense de la Palestine, même si, très souvent, elle n’étaient qu’infirmières, ou ne faisaient que du caritatif, les hommes ont déjà du se faire à l’idée que les femmes sortent de chez elles. Une petite victoire, un petit pas vers une émancipation complète et des droits légitimes ? C’était l’espoir de ces pionnières. Plus tard, certaines figures féminines de la résistance ont même réussi à prendre part aux décisions politiques, lors de sommets internationaux, Malheureusement, ce n’était que l’arbre qui cachait la forêt, la cause des femmes est restée secondaire,voire futile pour certains, la priorité étant la libération de la Palestine. Et tant pis si les deux ne sont absolument pas incompatibles mais complémentaires.

Dialna - Le désespoir voilé
©Nadialna

D’ailleurs l’échec d’une réelle prise de conscience pour la libération des femmes est à mettre en parallèle avec l’échec des négociations politiques pour la libération de la Palestine. L’ouvrage de Norma Marcos montre bien à quel point, les mauvaises décisions, et trahisons se sont succédées, pour enfoncer la résistance Palestinienne toujours plus bas. Les différents représentants des palestiniens n’ont eu de cesse de croire naïvement ou pas en la bonne foi de leurs opposants ou supposés amis ; Britanniques, pays arabes voisins, dirigeants Israéliens. La trahison des alliés fait écho à la trahison des dirigeants Palestiniens exilés envers les palestiniens de l’intérieur, et des hommes envers les femmes.

Le désespoir voilé, c’est les portraits de cinq femmes, fortes, courageuses, militantes et engagées depuis leur plus jeune âge (comment ne pas l’être, vu leur expérience ?) : Samiha KHALIL, Rima NASIR TARAZI, May SAYYEGH, Zahira KAMAL, et Souad AMIRY. Leurs témoignages des conflits, des horreurs subies par ce peuple toujours debout et de leur lutte, est l’atout majeur de ce livre. Il était important de les rattacher à l’Histoire de leur pays, pour lequel elles ont tant fait. Norma Marcos réussit également à nous donner une vision assez globale et très bien renseignée de cette Histoire justement, en remettant systématiquement les faits dans leur contexte.

Si le féminisme arabe vous intéresse ou si tout simplement, vous ne comprenez pas tout ce qui se passe dans le conflit Israélo-Palestinien, cet ouvrage très accessible vous sera complètement utile, voire carrément indispensable.

Norma Marcos : Le désespoir voilé ; femmes et féministes en Palestine

Editions Riveneuve

Rejoignez-nous sur Facebook

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *