[Portrait] Najet Leklye et Meryem Slimani, fashionista mama !

Dialna - Meryem Slimani

Si le magazine Dialna a été créé, c’est principalement pour mettre à l’honneur des femmes comme Meryem Slimani 36 ans et sa mère Najat Leyklye, 67 ans !

On ne peut être que sous le charme de ce duo qui cartonne sur Instagram, et compte plus de 46 000 abonné.es ! Le compte a un tel succès que même Vogueworld a décidé d’en parler !

Dialna - Meryem Slimani
Meryem Slimani et Najet Leklye. Mère et fille associent leurs tenues sur leur compte instagram (DR ©Meryem Slimani)

À notre tour de vous les présenter, avec un regard tendre et admiratif car les raisons sont nombreuses pour valoriser et porter aux nues ces femmes. Attention article 100% moroccan power !

Parcours de femmes immigrées

Meryem Slimani quitte le Maroc à l’âge de 4 ans, avec ses parents pour aller vivre aux Pays-Bas, à Rotterdam précisément. Le parcours migratoire de cette jeune femme a renforcé le lien avec sa mère qui lui sert de phare dans cette Europe grise. Il suffit de voir les photos pour comprendre qu’il existe bien une alchimie et une belle complicité entre elles.

Najate Leklye, ancienne enseignante au Maroc, devient un roc pour sa famille mais aussi pour la communauté néerlando-marocaine. Dans les années 80, elle donne des cours d’arabe pour les migrants récemment arrivés qui n’avaient pas le même niveau d’éducation que les autres. Pour elle, le savoir et l’instruction sont nécessaires pour survivre en Europe. Elle s’investit donc à 100% dans la vie associative. Meryem voit sa mère comme une super Sheroe, ce qu’elle est  !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meryem (@meryemsfirst) le

Traverser la maladie et célébrer la vie

Meryem devient une adulte, et grandit avec la double culture, comme beaucoup d’enfant d’immigrés. Sa vie est normale jusqu’à ce qu’elle apprend que sa mère est atteinte d’un cancer du sein. Coup dur pour ce duo féminin, la fille décide alors de divertir sa mère pour changer les idées tristes qui lui traversent l’esprit. Elles vont créer des style de mode funky fresh et se photographier sur leur balcon. Elles s’habillent toutes les deux avec des couleurs coordonnées et réalisent qu’en plus d’avoir du style et de s’amuser, leur duo va porter un message forts aux femmes du monde entier en général, et du nord de l’Afrique en particulier. Les photos sont alors postées sur Instagram.

Par ces photos colorées et hyper stylées, Meryem se rend compte qu’il n’existe pas de belles images de femmes nord-africaines ayant plus de 60 ans qui circulent sur le net, et encore moins d’images de relations mère-fille complices. Et c’est le cas surtout sur Instagram où tout le monde met pourtant en avant des images sur le body positivism et l’inclusivité.

«J’étais frustrée par les communautés Instagram. Je ne ressemblais pas aux filles qui figuraient sur les sites de streetwear, avec leur taille 36/38. Je ne ressemblais pas non plus aux filles qui prônent le body positivism», explique Meryem Slimani à la presse.

La représentation et la valorisation

Du coup, elles se prennent au jeu et composent leurs styles en fonction de l’humeur de Najat. À travers leurs style vestimentaires, elles remettent au goût du jour, les classiques marocains : le caftan, la djellaba et la foukia sont des éléments clefs de leurs compte Instagram, car ce sont des bijoux de coutures, d’histoires et ils représentent leurs identité à elles deux. L’inspiration photographique de Meryem vient de Hassan Hajjaj et cela se voit au niveau des couleurs chatoyantes et les poses nonchalantes de leurs portraits.

“Le style et la couleur est dans notre ADN, si vous regardez les couleurs des médinas, l’artisanat du cuir, de la céramique, des bijoux, des boiseries et de la tapisserie, les détails extravagants des caftans, notre nourriture, notre sens de la de fête et tant d’autres choses… Le Maroc est un pays qui a beaucoup de caractère et explose les couleurs”, déclarait Meryem lors d’une interview.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meryem (@meryemsfirst) le


La mère est la star du compte Instagram de la fille, qui lui reconnait une photogénie et une élégance digne des grands modèles. Meryem décide donc de consacrer plus de temps à l’organisation des séances photos (style, décor, pose). L’exigence de la part de Najat était que son foulard soit en accord parfait avec sa tenue et que ses vêtements soient confortable. Le style n’avait pas d’importance pour elle (streetwear, caftan marocain, tenues de soirée ou même pièces de créateurs.trices vintage). “Une femme musulmane de plus de 60 ans est capable d’exprimer son identité personnelle et religieuse, à travers des vêtements…” , s’est exprimée Najat Leklye.

Aujourd’hui Meryem et sa mère sont contactées par des directrices artistiques et des stylistes du monde entier pour poser ou conseiller. Elles ont même réussi à transformer leurs passe-temps thérapeutique en un job à plein temps. On peut lire dans la presse à ce sujet cette déclaration : “Je sais qu’à un moment donné, les gens remarqueraient ce que nous faisions, car personne d’autre ne le faisait comme nous. Sa génération de femmes marocaines, mais aussi d’immigrées, n’est pas visible, notamment sur les réseaux sociaux”. 

lnstagram prit d’assaut par Najat

Najat adore poser pour sa fille, qui a d’ailleurs intitulé son compte instagram  “My mum took over my instagram I’m now just here to take her pics”. (“Ma maman a pris d’assaut mon instagram, je suis juste ici pour prendre ses photos.”)

Meryem reconnait que leurs styles vestimentaires se mixent à merveille et leur complicité donne un beau message aux femmes du monde. La mode c’est d’abord de la joie, c’est passer un bon moment avec soi-même. Meryem et Najat n’essaient de plaire à personne, si ce n’est à elles en premier lieu.

Ces femmes ont cassé beaucoup de barrières et de clichés qui s’abattent en permanence sur les femmes nord-africaines. Le monde européen voit souvent ces personnes comme tristes, fades et rigides. À travers ce compte, elles explosent les cases de l’âge, du poids et du style. On s’habille comme on veut, on fait ce que l’on veut, on s’aime et on le montre au monde entier ! Sans oublier l’énergie, la positivité et l’influence qu’apportent ces femmes immigrées à une société.

Ce duo a décidé de refuser de se plier aux stéréotypes et décloisonne tout sur son passage. Meryem a un visage superbe, ses cheveux sont bouclés et donnent une force incroyable sur les images. Quant à Najat, son sourire et son élégance solaire nous donne de la puissance, à travers ces images sur ce compte vitamine !

Elle a d’ailleurs été décorée par la reine des Pays-Bas, et a reçu le titre de “Chevalière” pour son travail au sein de la communauté, et notamment pour ses actions civiques qui ont tissé des liens forts entre les communautés marocaine et néerlandaise.

Nous vous présentons la nouvelle famille royale d’Instagram, et Najat Leklye en est la reine. Force à vous mesdames, nous on vous aime <3

Dialna - Meryem Slimani
(DR)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.