[Musique] Idir : Tazdayt (live à l’Olympia) + A Vava Inouva

Dialna - Idir

Comme il est difficile de débuter cette semaine. La mort d’Idir nous prouve qu’il faut respecter le travail  de nos artistes et les voir sur scène tant qu’ils sont encore là.

Dialna rend hommage à Idir, ce grand chanteur, auteur-compositeur et musicien kabyle, né sous le nom Hamid Cheriet, un   à Ait Yenni en Algérie et mort le  à Paris.

L’humanité perd un grand homme, le monde de la musique perd un artiste exceptionnel, et l’Afrique du Nord perd son fervent défenseur. Celui qui, en 1973 a chanté en langue Kabyle le célèbre morceau A Vava Inouva qui a explosé les ventes de disques dans le monde, a mis à l’honneur les langues autochtones d’Algérie en particulier et d’Afrique du nord en général. Cette chanson a contribué à la valorisation d’un peuple, d’une langue et une histoire. À l’époque, les pays d’Afrique du Nord, valorisaient fort peu les cultures Amazigh. Dans leurs projets de modernisation, les langues arabe et française étaient plus facilement mises en avant.

Dialna - Idir
Idir (DR)

Le voir sur scène, c’était une expérience physique, vous éprouviez une joie et une sérénité incroyable. Si vous prêtez attention à cette version live du morceau Tazdayt, datant du 5 juillet 1980 à l’Olympia, vous pourrez découvrir la maîtrise de la guitare, l’élégance de sa voix, la grâce des mélodies, et l’émotion du public venu applaudir cet artiste magnifiquement humain. Il faisait partie de ces gens qui vous mettent à l’aise de suite et quand il jouait de la guitare en petit comité, vous receviez une bénédiction venue directement du ciel.

 

Idir ce que tu nous as laissé, c’est l’amour de l’Afrique du Nord, la gentillesse incarnée à travers la douceur de tes textes, le respect de l’humain dans toute sa complexité. Je n’arrive pas à croire que tu sois partie, toi qui m’appelait avec humour « Nora jolie mélange » car je n’étais pas 100% amazigh…

Je termine ce texte les larmes aux yeux en écoutant ce live, je repense à ton sourire et ta bienveillance, tu auras pour toujours une place spéciale dans mon panthéon d’artistes. Merci pour tout ces moments de grâces, les poètes ne meurent jamais, toi tu en étais un exceptionnel.

Allah Y Rahmek

On ne résiste pas à l’envie de réécouter A Vava inouva, le morceau phare de la belle carrière de ce grand artiste Idir, pour un double son du lundi sur Dialna, cette semaine.

One Reply to “[Musique] Idir : Tazdayt (live à l’Olympia) + A Vava Inouva”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.