[Expo] Des trésors à porter

dialna-tresors-a-porter-ima

Amazigh powa

Depuis quelques mois, l’institut du Monde Arabe propose aux côtés de l’exposition permanente une exposition sur les bijoux berbères traditionnels. Devant son succès, cette exposition a été prolongée à plusieurs reprises, jusqu’à janvier 2017 (pour le moment).

Principalement issues de la collection Bouvier, ces pièces rares nous font parcourir le Maroc, l’Algérie et la Tunisie pour découvrir l’univers des femmes berbères du Maghreb. Il faut noter que ce ne sont pas les seuls pays à avoir une population berbère, mais ce sont les 3 principaux.

De leur fabrication aux techniques utilisées, de la variété des pièces et de leurs ornements à leur richesse, cette exposition rend hommage au savoir faire artisanal berbère. La confection de bijoux est à partir de métal précieux (or et/ou argent), de pierres comme la turquoise ou l’ambre par exemple, avec parfois d’autres matériaux comme le cuir, ou le corail.

Il est intéressant de comparer les différentes versions d’un même symbole en fonction des pays, voire même des régions. On retrouve donc, entre autres, plusieurs déclinaisons de la fibule berbère (« Tazerzit » au Maroc, « Tafzimt » en Kabylie).

Boucles d’oreilles, bracelets, colliers, mais aussi bijoux de tête, plastrons, anneau de chevilles, la femme berbère avait le choix des pièces pour se parer au quotidien mais aussi, lors de fêtes. Ces bijoux avaient une fonction avant tout ornementale mais étaient aussi une manière d’exprimer la fierté des traditions imazighen.

Sur un étage (seulement) au dessus des 2 salles de l’exposition permanente, l’IMA nous propose un bel échantillon de parures en allant du Nord au Sud, de l’Ouest à l’Est.

 

Contrairement à l’exposition présentée à la Fondation Yves Saint Laurent, il y a 2 ans, celle ci va au delà des frontières du Maroc, mais forcément, du coup, ne s’attarde pas sur toutes les tribus présentes dans chaque pays et leurs spécificités. On survole, de très près, certes, chacun de ces 3 pays, illustrés par quelques tribus uniquement. C’est tout de même très bien présenté, de manière ordonnée. Chaque pays est parcouru du Nord au Sud, avec cartes à l’appui. Un vrai voyage à travers le Maghreb, et son artisanat.

En plus des bijoux eux-mêmes, l’IMA nous offre à voir des explications très pédagogiques sur les manières de travailler les pièces et les métaux (gravure, granulation, etc), ainsi que des photos de superbes femmes berbères qui donnent vie à ces parures et nous permettent de les voir portées, en condition réelle. Quelques gravures et dessins viennent compléter le tout.

 

Profitez de la prolongation de l’expo pour découvrir une partie du patrimoine berbère de l’Afrique du Nord.

 

« Des trésors à porter » – Institut du monde Arabe jusqu’au 08 janvier 2017

1 Rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris

(lignes 7, 10)

 

 

Laisser un commentaire