[Cinéma] Vaiana, le dernier Disney féministe, mouais….

Le dernier Disney, « Vaiana, la légende du bout du monde »  parle de cette belle partie du globe l’Océanie, plus particulièrement le territoire Tahitien.
Quand on regarde le film, c’est beau, bien réalisé et on a vraiment envie de plonger dans cette eau turquoise ! On tombe amoureux de la belle Vaiana, de ses beaux yeux ambrés et on a envie de respecter la nature, car le film se veut féministe et écologiste… Mais.. ÉVIDEMMENT, Il y a un mais, dés qu’il s’agit de DISNEY !

On ne peut pas s’empêcher de faire la comparaison entre l’univers de Hayao Miyazaki et les nouvelles productions Disney, par exemple…

  • Le personnage central de l’histoire est féminin
  • Déification de mère nature
  • Techniques de dessins similaire (transparence des eaux, couleurs vives etc )
  • Les personnages qui symbolisent la peur sont toujours domptés.

Le , The Walt Disney Company obtient l’exclusivité des droits de distribution à l’étranger des films du studio Ghibli, et depuis on ressent bien l’influence philosophique de Miyazaki sur les productions Disney. Et c’est pas plus mal, parce que le mythe de la princesse qui attend son gars en collants a assez fait de dégâts comme ça pour moi !

Respectons la terre ! C’est bizarre mais quand Miyazaki le clame et haut fort dans ses chefs d’œuvres, j’y crois à 100%, mais pas une machine comme Disney qui, à travers un empire de presque 100 ans a bien exploité, pollué et perpétué la tradition du patriarcat, tant dans ses discours cinématographiques, que dans la politique de recrutement de ses multinationales . Mais peut être que cette grosse machine de l’animation veut se racheter une virginité qui sait ?

« Vaiana, la légende du bout du monde »  est un bon film d’animation, qui présente bien la culture tahitienne et toute cette région paradisiaque. Franchement, on ne s’ennuie pas, une petite fille qui veut être exploratrice sort de sa zone de confort et rend à la nature sa pierre précieuse (avec l’aide d’un homme musclé). C’est presque charmant, mais le but c’est de bien vendre un maximum de merchandising et donc de polluer cette belle planète. Le marketing n’est pas là pour nous délivrer un message ou nous faire penser. Il est là pour nous duper et nous faire consommer, ce que Disney a réussit depuis des décennies.

dialna-vaiana-chihiroAlors non, pour moi, Vaiana n’a pas la force féministe d’une Mononoké, Chihiro, Kiki… Mais bon on va dire que la génération : Reine des neiges, Vaiana c’est le début d’une nouvelle ère hein ?  Celle du féminisme « Disneyen »… Féminisme/ Disney mouais…

Vaiana, la légende du bout du monde

en salle depuis le 30 novembre

 

Rejoignez-nous sur Facebook

2 Comments

  1. 19 décembre 2016
    Reply

    J’ai passé un bon moment devant ce dessin animé (même s’il reste très enfantin), mais j’ai surtout été sidérée par le niveau de détails des décors, la couleur de l’eau…

  2. 21 décembre 2016
    Reply

    eclatdesoit.wordpress.com
    Moi aussi j’ai passé un bon moment, le décor m’a rappelé le superbe « Ponyo » neuvième film de Miyazaki, par la transparence de l’eau et la manière dont les vagues prennent vies. Merci à vous pour votre commentaires 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *