[Musique] Jill Scott : Golden

Je ne sais pas pour vous mais le réveil a été difficile ce matin. Vous vous demandez sûrement ce qui s’est passé chez nous ?
Ce qui s’est passé ? C’est la libération d’une parole raciste depuis au moins une quinzaine d’années.
Ce qui s’est passé ? Il s’est passé Sarkozy, Guéant, Hortefeux, Valls, Rossignol, Finkielkraut, Fourest, Zemmour, H24 dans votre poste de télévision, votre radio, vos gouvernements.
Ce qui s’est passé ? Des propos racistes sans jamais être repris par qui que ce soit, des blagues racistes, toujours sur les mêmes, qu’on laisse passer sans problème.
Ce qui s’est passé ? Des organisations pseudo anti-racisme qui défendent les racistes d’Etat et qui tapent sur les vrais victimes du racisme ?
Ce qui s’est passé ? Il s’est passé que certains trouvent normal de cracher sa haine, son mépris des autres, sous couvert de blagues, il s’est passé que certains se pensent vaccinés contre le racisme parce qu’ils sont de gauche.

Le racisme ce n’est pas que le FN et Marine Le Pen. Le racisme, c’est tout ce système qui permet au plus grand nombre de mépriser et déshumaniser les minorités, à une heure de grande écoute.
Le racisme c’est aussi faire une blague foireuse à la télévision, en « prime time » et dire que son chien ressemble à une enfant noire, en l’occurrence Jill Scott enfant, parce qu’ils ont le même nez. Oui, Alice Belaïdi, on peut avoir un nom arabe, être certainement une personne « sympa » dans la vie de tous les jours, et avoir pour autant un propos raciste à un moment. Personne n’est vacciné. On en sort comment ? On commence déjà par écouter les personnes offensées, on s’assoit sur son orgueil et on accepte de se remettre en question. Ce que ni Alice Belaïdi, ni la majorité des Français n’ont su faire, depuis des années. Personne n’a tiré la leçon des éternels black faces, des moqueries sur les femmes voilées, les Rroms, etc …

Le rapport avec le son du lundi ? Et bien la photo de Jill Scott utilisée dans cette émission était la pochette de son superbe album « Beautifully Human ». Tout est dit. Retrouvons notre belle humanité. Et le morceau que Dialna a choisi, c’est tout simplement « Golden ». On a de l’or entre les mains, ne laissez personne vous enlever ça, surtout en ce moment…

 

I’m taking my freedom
Pulling it off the shelf
Putting it on my chain
Wear it around my neck
I’m taking my freedom
Putting it in my car
Wherever I choose to go
It will take me far

I’m livin’ my life like it’s golden
Livin’ my life like it’s golden
Livin’ my life like it’s golden, golden
Livin’ my life like it’s golden
Livin’ my life like it’s golden, golden

I’m taking my own freedom
Putting it in my song
Singing loud and strong
Grooving all day long
I’m taking my freedom
Putting it in my stroll
I’ll be high-steppin’ y’all
Letting the joy unfold

I’m livin’ my life like it’s golden
Livin’ my life like it’s golden
Livin’ my life like it’s golden, golden
Livin’ my life like it’s golden
Livin’ my life like it’s golden, golden

I’m holding on to my freedom
Can’t take it from me
I was born into it
It comes naturally
I’m strumming my own freedom
Playing the god in me
Representing his glory
Hope he’s proud of me

I’m livin’ my life like it’s golden
Livin’ my life like it’s golden
Livin’ my life like it’s golden, golden
Livin’ my life like it’s golden
Livin’ my life like it’s golden, golden

I’m living my life like its golden

I’m livin’ my life like it’s golden
Livin’ my life like it’s golden
Livin’ my life like it’s golden, golden
Livin’ my life like it’s golden
Livin’ my life like it’s golden, golden

Livin’ my life like it’s golden
It really matters to me, oh

I’m living my life like its golden

Rejoignez-nous sur Facebook

2 Comments

  1. Sana
    24 avril 2017
    Reply

    Ah Dialna on écoute la même chose en même temps ! En boucle chez moi depuis hier 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *