[Musique] Eugène Mona : Ti milo

dialna - eugène mona

Le poto militant !

Un son du lundi cette semaine qui rend hommage à un grand flûtiste et activiste de la musique créole Eugène Mona, de son vrai nom George Nilecam, né en Martinique le 13 juillet 1943 et mort en 1991.  Surnommé « Poto militant » ou « le nègre debout » car ses chants sont des textes littéraires créoles assez puissants et revendicateurs, Eugène Mona met en avant la dignité et la spiritualité avant tout. Il était chamane et musicien.

Un homme hors du commun, qui rejette la culture coloniale en bloc, Eugène Mona vénérait tellement sa terre qu’il refusait de porter des chaussures pour la sentir sous ses pieds. Son public l’aimait pour cela, pour son amour des racines qu’il transmettait à travers la musique.  Ses sujets de prédilections étaient la défense du patrimoine, la dénonciation des injustices, et la satire sociale ou politique.  Le morceau du jour, « Ti milo », sous une flûte et des percussions enjoués, souligne le mépris dans lequel vivent les artistes locaux ! Si vous avez eu la chance d’assister à un concert de Casey, elle lance le début de la flûte  « Ti Milo » au début du morceau « Chez moi » et les poils hérissent de suite !

On vit une époque où les relations sont faussées par les écrans, la superficialité, les hashtags… On se consomme, on se picore ! Alors  je me suis dit un peu d’authenticité dans ce monde virtuel ne nous ferait pas de mal , pour vous et pour nous : Eugène Mona en son du Lundi !

« Chaque mélodie doit être un voyage dans une contrée différente (…). Je suis un enfant du Marigot, qui veut toucher à l’universel… C’est possible, non ? » Eugène Mona

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.