[Humeur] Le discours de Tracee Ellis Ross

Ah ces micros agressions que la société vous envoie dans la gueule à la longueur de journée. Quand on entre dans son lit le soir, on a l’impression d’avoir été sur un ring et on s’écroule de fatigue par toutes ces tentatives d’humiliations… Le mot tentative est choisi consciemment ! Car on peut essayer de nous déstabiliser en nous envoyant du poison émotionnel mais on ne nous atteint pas comme ça, n’est ce pas ? Petit florilège de piques trempées dans du pure seum, envoyées dans la gueule quand t’es une femme qui a plus de 35 ans, célibataire :

T’es mariée ? Non !!! Dommage t’es jolie (Ikhane !)

Tu sais le temps file (sans blague ?)

Comment ça tu ne veux pas te marier, et tes parents tu y a pensé ? ( On vit sa vie pour ses parents ? )

T’as pas d’enfants !!! Nan !!!! T’es pas une vraie femme !  (expire, respire, expire)

Tu sais une femme sans homme elle ne vaut rien aux yeux de la société… (100 ans de féminisme tiré dans la chasse avec cette phrase !) 

dalna - Tracee Ellis Ross
Tracee Ellis Ross at NAACP Awards @Mingle Media TV

Toutes ces phrases ne sont pas inventés et hélas sont souvent envoyées par des femmes ! Comme si elles nous projetaient leurs propre peurs ! Et puis une amie m’envoie cette vidéo de l’incroyable Tracee Ellis Ross, comédienne Afro-Américaine, qui joue notamment dans la série Black-ish. Là je me dis que le monde n’est pas fini, que mon combat féministe n’est pas vain !

Le système patriarcal dans lequel on vit depuis des siècles, qui a bien lavé notre cerveau marche plutôt bien mais il existe des supers résistantes comme Tracee Ellis Ross qui a été élue femme de l’année par le magazine Glamour.

Parce que son speech pour le magazine en question c’est juste du concentré d’empowerment ! Elle va vers une vérité brute et qui déculpabilise nos âmes enchaînées par la violence patriarcale.

 

Je regarde en arrière et pense à comment on nous dit que ces deux objectifs : être choisie et avoir des enfants, font des nous des personnes dignes. Je veux dire: Contes de fées. Livres. Films. (…) chaque chanson d’amour, et même Black-ish-réitèrent cette histoire qui veut que « mari plus enfant égal femme ». Et le patriarcat – le patriarcat m’en veut en ce moment. Je suis en train d’échouer.

 On a besoin de valider notre existence via des institutions tels que le mariage ou la famille. Et on oublie ce que l’on a parcouru dans nos vies. On a voyagé, on a étudié, on a travaillé, on a manifesté, on a créé, on s’est battues, on s’est défendues, on a aimé, on a surtout appris à s’aimer et on va s’aimer encore plus en vieillissant car aucune crème anti ride ne peut toucher notre véritable valeur !
« Ces mots m’ont bloquée honnêtement, ils m’ont fait pleurer. Cela semble si évident, mais évidemment ça ne l’était pas. Parce que je n’ai pas vécu ma vie comme si elle m’appartenait. Je veux dire dans une certaine mesure oui mais profondément non. Donc, si ma vie m’appartient … alors je dois vraiment la vivre pour moi. Je dois être ma priorité et ne pas demander la permission. »
Alors je vous conseille de cliquer sur la vidéo en fin d’article, juste avant de dormir histoire d’avoir un vrai message positif qui va tourner dans votre inconscient et qui sera un véritable bouclier contre tout ce poison émotionnel. Soyez au dessus de cette pensée unique ! Soyez Unique !

Tracee Ellis Ross I love you <3

Rejoignez-nous sur Facebook

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *