[Playlist] Saison 4, Juin 2020

Dialna - Juin 2020

Ça y est, c’est l’été et la fin du mois de juin 2020. On sort enfin, on peut voyager en France, porter des t-shirts et boire des limonades sur les terrasses, tout en écoutant, la playlist Dialna du mois qui est à présent disponible ! Construisez des beaux souvenirs sur nos choix de chansons, préparez-vous à vivre un bel été en vous abonnant à nos playlists sur Spotify.

Mick Jenkins : Drowning

Malheureusement le mois de juin a commencé en plein mouvement de contestations contre le racisme des violences policières, et ce partout dans le monde. On commence cette playlist avec le superbe morceau Drowning du rappeur américain Mick Jenkins, sorti en 2016.

 

Amina : À l’abri des portes qui claquent

Amina Annabi a chanté À l’abri des portes qui claquent, au milieu des années 90, et hélas, c’est toujours d’actualité. Ce morceau est rythmé par les violons et le mot « claque » donne littéralement des frissons. Une pensée pour toutes ces femmes qui vivent un enfer avec les distributeurs de claques. Nous sommes de tout coeur avec vous, en attendant que le gouvernement se bouge vraiment sur ce sujet.

Lioness : Dreams

On adore les guerrières et les femmes fortes chez Dialna. Lioness en est un exemple. En plus d’être talentueuse, cette artiste énergique a été courageuse pendant la crise du Covid. En effet, Lioness est rappeuse namibienne, mais aussi docteure, et a donc été au front pendant la pandémie. Le morceau Dreams c’est pour danser, marcher avec attitude et renforcer la confiance en soi !

Whitney Houston : It’s not right, but it’s Okay

Il faut voir Habibitch, aka Ari de B, danser sur ce morceau de Whitney Houston pour comprendre toute l’intensité et la rage qui vit en elle. Habibitch avait dédié cette danse pour les Queer racisé.es dans l’une de ses stories instagram. Et sa danse était juste magique!

Cheb Khaled : Sahb El baroud

Le morceau Sahb El baroud de Cheb khaled va comme un gant à Warda Esraa, c’est comme si tout les sons d’Afrique du Nord étaient concentrés en un morceau. C’est une chanson qui parle des armes et de la guerre. Quand ce morceau passe dans n’importe quelle fête d’Agadir à Djerba tout le monde se lève en transe. Et on imagine bien Warda Esraa, la warrior bouger sur cette chanson mythique.

Saïan Supa Crew : Polices

Polices est l’un des morceaux du deuxième album du SSC, X Raisons, sorti en 2001. Le groupe a d’ailleurs gagné la Victoire de la musique pour cet album, dans la catégorie maintenant révolue « meilleur album rap/groove », l’année suivante, en 2002. Le groupe surprend alors le public en jouant le morceau Polices, alors qu’il avait commencé le single À demi-nue, beaucoup moins polémique. Cette version n’étant pas disponible sur Youtube, nous vous proposons un autre live.

 

Groove Theory : Tell me

Pour illustrer notre Jamais sans mon livre, édition Dialna », nous avons chacune choisi un morceau. Pour Nora, il s’agit du morceau Tell me de Groove Theroy. « J’ai choisi ce morceau du groupe, car quand je lisais Ma vie d’Isadora Duncan, je l’écoutais en en boucle. Pour moi c’était une révolution tant au niveau du son que des lyrics. C’est une femme (Amelle Larrieux) qui fait sa déclaration d’amour et l’homme fait les chœurs sur cette ballade. » Comme Isadora Duncan, elle n’attend pas d’être choisie par un homme. « J’aime les femmes qui prennent les devant et qui n’ont pas peur de vivre leurs vies, de déclarer leurs sentiments. Magnifique. »

Wallen : À force de vivre

Pour illustrer sa lecture dans ce Jamais sans mon livre, édition Dialna, Nadia, elle, a choisi À force de vivre, de Wallen. « Déjà, je ne m’explique même pas pourquoi nous n’avons pas encore parlé de Wallen sur Dialna ! Son premier album tourne encore chez moi, je ne m’en lasse pas. » Le morceau qui porte le même titre que l’album est en duo avec son époux Abd Al Malik. Elle y parle de sa vie, de sa famille, pas toujours heureuse, mais avec cette force qui la maintient debout. « Je ne pouvais pas m’empêcher d’avoir ce titre en tête pendant toute ma lecture de La vie devant soi de Romain Gary. Mais j’ai voulu attendre la fin de ma lecture pour me replonger dans le titre de Wallen. Ça a pris encore plus de force. »

 

Mohamed Rouicha : Inas Inas

Dialna aime rendre hommage aux artistes qui ont marqué le monde par leurs oeuvres et leur présence. C’est le cas de Mohamed Rouicha qui a utilisé son instrument loutar comme personne et a fait vibrer le monde avec sa voix dans les basses. Il a chanté en Amazigh des textes de toutes beautés et à transformé sa profonde peine en poésie. L’immortel Mohamed Rouicha avec ce morceau Inas Inas (dis lui, dis lui) sur la playlist du mois pour vous. AZUL !

Kool & The Gang : Misled

Pour illustrer nos vampires énergétiques, on a fait un bond dans le temps, jusqu’aux années 80 !  Avec ce morceau Misled, le groupe Kool & The Gang raconte l’histoire d’un homme qui se fait vampiriser l’esprit et le corps par une femme… Malgré le rythme joyeux, les paroles de ce morceau sont super sombres. Mais n’oublions pas que Misled, c’est surtout fait pour danser à l’ancienne sur les pistes de danses.

 

 

Suboi : Cho Không

Direction l’Asie, et plus particulièrement le Vietnam, avec Suboi, la reine du Hip hop locale, pour notre dernier son du lundi du mois ! Suboi rappe, chante, compose, et est même actrice. Que demander de plus ? Plonger dans ses deux albums déjà sortis en attendant le prochain !

 

Bonus : Lizzo X Queer Eye : Soulmate

Notre reine du Self Love, Lizzo a sorti son nouveau morceau Soulmate, issu de son superbe album Cuz I love you. Et pour son clip, tout en animation, elle a invité ses meilleurs alter egos de l’appréciation de soi, les Fab 5 de l’émission Queer Eye (Netflix). On ne pouvait rêver mieux comme collaboration <3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.