[Playlist] Juin 2021 – Saison 5

Dialna - juin 2021

Ça y est, c’est l’été ! Juin 2021 a une saveur particulière de libération… On vous a donc concocté une playlist pour accompagner vos journées/soirées ensoleillées, et en plein air ! On va parler d’art, d’écriture, de photo, de légendes, le tout en musique, comme à chaque mois. C’est parti pour la playlist de juin 2021 !

Jay-Z : Picasso Baby

Quand Timbaland a fait écouter l’instru de Picasso Baby à Jay-Z, ce dernier n’avait pas du tout en tête l’idée de refaire tout de suite de la musique. Mais la prod étant trop puissante, Jay-Z enregistre ce qui deviendra Picasso Baby, avant de se décider à refaire un album, son douzième, Magna Carta… Holy Grail. Dans ce titre, Jay-Z imagine toutes les pièces d’art qu’il aimerait avoir, en signe extérieur de richesse et de réussite, se comparant lui-même aux artistes en question. Un titre qui colle particulièrement bien à la démarche de collectionneuse d’art de la « princesse des arts », Sheikha Al Mayassa. La vidéo pour ce morceau a été l’occasion pour Jay-Z de proposer une performance à la Pace Gallery à New York, et ce, pendant six heures. La vidéo et la performance furent inspirées par le travail de l’artiste Marina Abramovic, et son installaton « The Artist is Present ». Elle apparait d’ailleurs dans la vidéo, où Jay-Z rappe son titre sur une scène centrale, alors que les gens font la queue pour le voir performer devant eux. La vidéo n’est pas disponible sur Youtube, mais sur le site du rappeur New Yorkais

 

Mouloud-J : Eros

Pour son deuxième album, Rythmiques de l’asphalte qui est sorti en ce mois de juin 2021, le jeune homme garde son ton nostalgique et romantique et s’associe cette fois au producteur Lionel Soulchildren, qui a déjà travaillé avec des grands noms du rap français, comme Akhenaton, Youssoupha, ou encore Kery James. Ce deuxième album du lorrain d’adoption a donc une identité sonore plus urbaine que sur le précédent. Eros est l’un des titres de ce second opus. C’est beau et touchant, plein de poésie à l’image de cet artiste remarquable.

Kery James feat. Zaho et Grand Corps Malade : Je m’écris

Bookapax est une grande lectrice mais aussi une écrivaine pour qui les mots sont importants. Mais ce qui nourrit également son travail, c’est la volonté de s’écrire, de raconter nos histoires. Normal pour elle de choisir alors ce titre de Kery James avec Zaho et Grand Corps Malade. « C’est fort et leurs mots sont tellement proches de ce que je ressens », nous a expliqué Asmaâ. On valide complètement.

 

Cheikha Rimitti : Nouar

Dialna existe depuis septembre 2016 et on s’est rendu compte que l’on n’avait toujours pas rendu hommage à Cheikha Rimitti avec le son du lundi ? Ce n’est pas normal ! Erreur rectifiée et nettoyons nos énergies par la voix chamanique de cette femme solaire qui fait vibrer nos cœurs et nos fesses avec ce morceau romantique, Nouar ! Rimitti est officiellement reconnue à Barbès car il existe enfin une place Cheikha Remitti, dans le quartier de la Goutte-d’Or dans le 18e arrondissement de Paris, là où elle a fait ses débuts de déesse du rai Nmout halik ya Rimitti !

Shayfeen : Wach kayn maydar

Fondé en 2006, Shayfeen (« ceux qui ont vu ») est un groupe de rappeurs marocains formé par Soufiane Oussrir (Snow), Chouaib Ribati (Shobee) et Abdessamad Lamriq. Comme ce groupe, le collectif Noorseen souhaite encourager la collaboration artistique entre talents émergents au Maroc, et représenter une grande diversité d’esthétiques. Le collectif a d’ailleurs sa première expo photo à Paris, Nadra. Ces 14 jeunes photographes marocains ont tous grandi dans différentes villes du Maroc et ont ainsi proposé leurs versions de leur pays. Shayfeen et Noorseen s’exportent dans le monde et représentent le Maroc en force ! 

Pongo : Bruxos

La reine du Kuduro, Pongo est sur Dialna, dans le son du lundi, avec le tube Bruxos, disponible sur Colors. La jeune femme a déjà sorti deux EP, Baia en 2018 et UWA, en 2019. Portée par le succès de son titre Bruxos, elle espère bien enfin sortir son premier album cette année ! Dans ce titre, la jeune femme parle des sorciers (« bruxos ») pour symboliser les personnes jalouses qui jettent des sorts à ceux/celles qu’ils envient. D’un ton conquérant, Pongo remet en place ceux qui voudraient l’empêcher de briller ! Quand on voit l’énergie de la jeune femme dans sa vidéo Colors, on se met à rêver au retour des concerts, en espèrant qu’elle passe près de chez nous cette année…

Hajja El Hamdaouia : Mnin ana o mnin nta

Quand nous avons interviewé Ichraq Bouzidi, elle s’est déclarée comme étant la plus grande fan de Hajja El Hamdaouia au monde (bon juste après il y a Soukaina et Nora) ! Ichraq nous a surtout touchées quand elle nous a raconté comment elle a apprit la mort de cette grande reine ! Le jour de son décès, avant de l’apprendre, elle était encore en train de chanter à tue-tête sa chanson Mnin ana ou mnin inta, en préparant son café. Et, puis plus tard, vers midi, ellle reçoit un message apprenant son décès. Pour nous cette femme ne mourra jamais, elle vivra à travers les dessins de Ichraq Bouzidi et de nos playlists ! « L’Hob Bezef Hlik » Punchline mysandre haut niveau de cette grande dame !

Little Simz – Venom

On voulait un son du lundi qui rebooste notre féminisme et qui se chante comme un hymne à la gloire de nos ovaires ! La grande Little Simz a écrit Venom, sur le pouvoir des femmes. Elle a compris que nous ne pouvons pas compter sur les hommes pour avoir de la force. Nous ne sommes pas impuissantes, mais bien au contraire nous sommes trop aveuglées par la puissance pour le voir. Nous avons toujours besoin de faire le plein d’empowerment et de cracher notre Venom sur cette société patriarcale !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.