[Musique] DAM : Emta Njawzak Yamma

Dialna - DAM

« Quand vas-tu te marier ? », c’est la question piège de toutes les réunions de famille. C’est justement ce que le groupe DAM rejette dans ce titre, Emta Njawzak Yamma, notre son du lundi cette semaine.

DAM (Da Arabian MC’s) est un des premiers groupes de rap palestiniens, originaire de Lydd, en Israel, et ce depuis 1999. Les frères Tamer et Suhell Nafar et Maysa Daw composent le groupe. Dès les premières années, ils se font remarquer du public avec un morceau en arabe, Meen Irhabi ? (Qui est le terroriste ?), alors qu’ils n’ont même pas de maison de disques. Leurs morceaux sont aussi bien en arabe qu’en hébreu, voire en anglais. Un fort engagement pour la paix est le point central des morceaux de DAM, mais aussi et surtout la défense des droits des palestiniens, et leurs conditions de vie.

Dialna - DAM
DAM
(DR)

Le succès des albums de DAM dépassent les frontières d’Israel et des territoires palestiniens, et atteint l’Europe. Le groupe finit même par signer des contrats avec deux labels britanniques. La musique de DAM fusionne les influences, emprunte la rythmique du Proche-Orient et celle du hip-hop, et trouve ses mélodies autant dans les instruments traditionnels arabes, que dans les synthétiseurs modernes.

En 2008, la cinéaste américaine Jackie Reem Salloum réalise un documentaire, Slingshot hip-hop qui raconte l’histoire et l’évolution du hip hop palestinien, faisant une belle part à l’histoire du groupe.

Dialna - DAM
DAM – Ben Haana Wa Maana

En 2019, sortait leur troisième album, Ben Haana Wa Maana (“Entre ceci et cela, on est perdus”). Au programme : droits des LGBT et des femmes, et l’union des minorités ethniques, le tout renforcé par la présence de Maysa Daw. Le morceau Emta Njawzak Yamma parle donc de la pression sociétale à enfin se marier, mais aussi des conditions économiques nécessaires pour le faire, pas toujours évidentes pour une population déjà discriminée.

« Je trouverai un partenaire quand je me serai trouvée moi-même » rappe Maysa Daw dans ce morceau. Et c’est la meilleure réponse à donner à toutes les Khalti qui vous cassent la tête avec votre célibat…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.